The Irishman : Interview de Bernard Walsh, fondateur


Le fondateur de Irishman, Bernard Walsh, évoque dans une interview la création récente de la marque Irishman, (1999), caractérisée par un style novateur et classique. Côté apéritif propose entre autres le coffret whiskey The Irishman 10 ans.

whiskey-the-irishman

Comment avez-vous réussi à créer une gamme à la fois novatrice et traditionnelle ?

Nous sommes l’une des rares sociétés indépendantes à commercialiser du whiskey irlandais. Dès le départ, j’ai voulu créer des Irish Whiskeys uniques car l’offre était peu diversifiée pour l’amateur de whiskey. Je souhaitais aussi m’inspirer des styles populaires aux 18-19ème siècles, époque à laquelle l’Irlande était le premier producteur mondial de whisky devant l’Ecosse. C’était avant l’invention de l’alambic à colonne et du whisky de grain. Il me fallait trouver les deux whiskeys d’alors : single malt et single pot still, issus d’orge maltée et non maltée. Pour cela, nous avons reçu le soutien de l’équipe de la distillerie Midleton qui nous a donné accès à leurs chais. La qualité de leurs ingrédients et de leurs fûts, l’attention portée à chaque détail, m’a permis de créer des whiskeys authentiques, savoureux et complexes. Ces whiskeys pot still sont l’avenir du style irlandais.

Comment définiriez-vous le whiskey irlandais ?

L’Irish whiskey est traditionnellement distillé trois fois, ce qui lui confère une douceur incomparable. Aussi ce type de whisky préfère l’élevage en anciens fûts de bourbon. Enfin l’orge que nous utilisons n’est pas séchée à la fumée de tourbe. La combinaison de ces facteurs lui confère une grande accessibilité. Nous sommes l’exact opposé des malts tourbés de l’île d’Islay pourtant si proche géographiquement. Mais accessible ne veut pas pour autant dire simple. Au contraire, c’est une autre dimension avec une grande profondeur et de nombreuses facettes fruitées et épicées que l’on ne découvre vraiment qu’au fil des dégustations. Sans oublier que nos whiskeys, plus versatiles, intéressent beaucoup la nouvelle génération d’amateurs ouverte à tous les styles et les provenances. L’Irish whiskey est également un symbole national au même titre que le rugby : ce sont deux occasions où l’Irlande est réunifiée !

Verrons-nous bientôt un nouvel âge d’or de l’Irish Whiskey ?

Une date a marqué un tournant dans l’histoire du whiskey : 1988, avec le rachat d’Irish Distillers par Pernod Ricard. Avant cela, il avait quasiment disparu et les stocks étaient faibles. Depuis lors, la production irlandaise n’a cessé d’augmenter et de conquérir de nouveaux marchés. Evidemment, les Français se sont moins rendus compte de la progression irlandaise puisqu’on en trouve depuis longtemps dans les bars et les supermarchés ; mais la France et les USA sont nos deux premiers marchés à l’Export. C’est une véritable tendance à long terme qui encourage les projets de distilleries. Dans quelques années, il y aura plus de dix distilleries en Irlande.

Propos recueillis par Dugas

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s