Distillerie Glengoyne : Interview de Antony Mc Callum, Rare Malt Manager


Distillerie Glengoyne

Distillerie Glengoyne

La distillerie Glengoyne, située en Ecosse dans la région des Highlands, distille depuis 1833. Elle propose une belle gamme de whiskies qui se caractérisent par un style non tourbé.

Dans une interview à retrouver dès maintenant sur le Blog du Whisky du Monde, Antony Mc Callum, Rare Malt Manager, lève le voile sur le style et l’importance du vieillissement pour la distillerie Glengoyne.

La distillerie Glengoyne est située au Sud des Highlands juste à la frontière avec les Lowlands. Comment cette situation particulière influence t-elle son style ?

Glengoyne est située à 20 km de Glasgow, la distillerie vendait autrefois son whisky pour les blends et pour la consommation des habitants de cette ville, demandeurs d’un whisky doux, délicat et raffiné. Le style de Glengoyne, est également lié à l’absence de tourbe au pied de la colline de Dumgoyne, terroir de la distillerie. Le fermier privilégiait donc le bois et le charbon pour sécher l’orge maltée après germination, selon la méthode traditionnelle des Lowlands. L’influence des Highlands réside quant à elle dans la double distillation toujours utilisée à Glengoyne tandis que les distilleries des Lowlands préfèrent la triple distillation.

En quoi l’absence de tourbe influence votre distillation ?

Nous utilisons une ancienne variété d’orge, la Golden Promise, qui donne un distillat plus doux avec des arômes de pomme et de caramel et que la tourbe risquerait de masquer. Aussi notre distillation est particulièrement lente, jusqu’à 8 heures au lieu de 4 en moyenne. Cette chauffe progressive prolonge le contact de la bière et de l’alcool avec le cuivre des alambics. Les reflux des vapeurs d’alcool sont très importants, prolongeant encore ce contact. Nous ne coulons que 5 litres de whisky par minute contre 15 dans d’autres distilleries. Notre single malt est ainsi libre de tous congénères lourds et de notes soufrées. la qualité du distillat est pour nous primordiale !

Le vieillissement est également un point sur lequel vous portez attention tout particulièrement.

Nous sélectionnons des chênes provenant du Nord Ouest de l’Espagne, où ils sont séchés à l’air libre pendant deux ans puis débités en merrains. Après trois années supplémentaires, ils sont expédiés à Jerez dans le sud du pays où ils sont assemblés en fûts de 500 litres, les Spanish oak butts. Les douelles sont moyennement chauffées (et non brûlées) pour qu’elles puissent relâcher leur arôme de caramel, de chocolat et d’épices douces. Pendant deux à trois ans, le vin de Xérès oloroso va vieillir dans ces fûts apportant de nouveaux arômes et sa couleur au chêne. Le chêne européen étant plus poreux que le chêne américain, il favorise les interactions entre le whisky et le fût. Ce type de maturation donne ses notes riches, boisées et fruitées à Glengoyne mais est aussi particulièrement long et onéreux; ce pourquoi il est un procédé rare comparé au vieillissement traditionnel en fût de bourbon.

Source : Dugas

Publicités

Une réflexion sur “Distillerie Glengoyne : Interview de Antony Mc Callum, Rare Malt Manager

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s